Livraison gratuite en Europe

ESPAGNE


Conil  de la frontera paysage

Pour répondre à la question “ Comment ça va ?”, les locaux espagnol vivant à Conil de la Frontera ne répondent ni par oui, ni par non. Il répondent en disant simplement “Le vent” (Le vente!). Dans cette région il vente très souvent, à tel point que le vent est devenu presque un “état d’esprit” chez les espagnols de Conil. Le vent déteint sur leur humeurs et leurs comportement. La ville vit au ralenti lorsqu’il souffle très fort et les habitants aussi. Pour ma part, je trouvais que ce climat diffusait une sorte d'ambiance surnaturelle. Ce vent pouvait fatiguer mais sa puissance était à la fois rafraîchissante. Sur ces côtes andalouses, l’expression “Vivre au gré du vent” semblait prendre son sens. 


Doux, léger, tranquille mais mouvementé... Mon séjour d'une semaine en Andalousie fut très venteux, et les vagues n’étaient malheureusement pas au rendez-vous... Mais je fus ravie de créer deux beaux tableaux pour Conil surf house et Mathias, un surfer passionné d’origine allemande venu s’établir en Espagne y ouvrir une école de surf.

vague peinture à l'huile tableau océan clara guelfi tylaya

Outre ma fascination pour son immensité, la mer m'apparaît comme un miroir de l'âme, dans lequel il est agréable de se plonger et d'y voir mes états et mes sentiments. Flots, reflets, couleurs et lumières, en tant que peinture, j'associe chaque aspect de la mer à leur propre états intérieurs. Au delà de la simple contemplation, je m'intéresse à transmettre l'attrait physique que peut procurer la mer. Peindre la mer est un moyen de traduire, sensations et plaisirs, le besoin d'eau et de découvertes. La mer sert aussi mon art qui voit en elle un terrain de jeux fascinant. Pendant que les surfeurs vivent aux rythme des vagues, la mer va et vient contre la terre, crée une zone de turbulence qui jamais ne cesse. Un cycle éternel de vie, que je tente de restituer dans mes travaux.

conil de la frontera

Sur la côte Atlantique de Cadix, Conil apparaît comme une ville pleine de charme et de magie. Ses paysages, sa culture culinaire mais aussi ces habitant sont certainement la raison de sa popularité et font d'elle l'une des destinations les plus visitée d’Andalousie. Ce magnifique village de pêcheurs accueille des visiteurs du monde entier. C’est un lieu vivant, chaleureux et dynamique qui offre charme et dépaysement. La vie y est parfumée par les joies de l'océan Atlantique. J'ai aimé y découvrir les vastes plages et criques perdues, les eaux turquoises, la nature et une cuisine andalouse divine à base de fruits de mer. 

Conil de la frontera vue

Depuis le toit de la villa, je pouvais admirer la vue enchanteresque des hauteurs du village. Les habitations blanche au toit orangée s'enchevêtrant les unes sur les autres d'une manière tout à fait pittoresque ! Un lieu propice à la création...

clara guelfi art résidence espagneconil de la frontera clara guelfi art

Ma deuxième création sur place fut un paysage des reliefs montagneux bordant les criques et les petites plages de Conil. Ces criques, appelées « Calas de Roche » en espagnol sont des plages rocheuses et sont réputées pour leurs impressionnants couchers de soleil qui méritent bien que l’on attende un peu la fin de la journée.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés